ACTUALITÉS

Communales, un an après : Molenbeek
Michaël Vossaert: "Il faut absolument diminuer la pression fiscale à Molenbeek"
Le lundi 7 octobre 2019

Il y a un an, nous votions pour les élections communales. A cette occasion, nous faisons le point sur la politique menée dans chaque commune de la Région bruxelloise où DéFI compte des élus, que ce soit dans la majorité ou dans l’opposition.

Diminuer la pression fiscale pour relancer l’économie locale

Première halte à Molenbeek, avec Michaël Vossaert, chef de groupe DéFI dans l’opposition.

« Aujourd’hui, force est de constater que de nombreux Molenbeekois regrettent le manque de vision et de perspective pour la commune à long terme. Pour y arriver, d’une part, il est indispensable de diminuer la pression fiscale à Molenbeek pour relancer l’économie locale. D’autre part, la commune doit se distinguer des autres communes par le développement de trois pôles d’excellence. Le premier consacré à l’enseignement, l’emploi et l’économie, le deuxième au sport et le troisième à la culture. »

« Par exemple, dans le domaine fiscal, Molenbeek-Saint-Jean est l’une des communes les plus pauvres de la Région mais a vu sous la précédente législature une augmentation sensible de la pression fiscale : augmentation du précompte immobilier, stagnation du taux de l’IPP, augmentation des taxes sur les actes de commerce, sur le stationnement, les terrasses et les brocantes, … Cette situation n’a pas évolué malgré le changement de majorité. Pour DéFI, afin de redorer l’image de notre commune et y améliorer la qualité de vie, nous faisons le choix de la relance économique et cela doit à notre sens passer par une diminution de la pression fiscale, le soutien à nos petites et moyennes entreprises et un plan d’action emploi-formation pour nos citoyens. »

Préserver la classe moyenne

« Aujourd’hui, Molenbeek est classée deuxième commune au niveau du précompte immobilier devant des communes comme Auderghem, Ixelles, Woluwe-Saint-Lambert. Il faut agir sans attendre pour préserver la classe moyenne et ne plus faire peser le poids du refinancement de la commune sur le dos des Molenbeekois. Molenbeek-Saint-Jean doit devenir à terme, une des communes les moins taxées à Bruxelles. Force est de constater, que le taux du précompte immobilier n’a pas diminué, que la prime logement aux mono propriétaires n’est toujours pas automatique et que l’IPP n’a pas diminué sensiblement.  En revanche, nous saluons le développement (création et rénovation) d’établissements scolaires. »

Dans la même rubrique
“On doit se mobiliser pour fortifier l’État belge avec nos amis flamands”
Grand entretien “On doit se mobiliser pour fortifier l'État belge avec nos amis flamands”
Congrès électif & Réception de Nouvel An : les infos pratiques !
élections internes Congrès électif & Réception de Nouvel An : les infos pratiques !
Débat entre les candidats à la présidence bruxelloise & présentation du programme pour le secrétariat général
élections internes Débat entre les candidats à la présidence bruxelloise & présentation du programme pour le secrétariat général
« Compensons la perte de parking en voirie en mutualisant les moyens »
Région bruxelloise "Compensons la perte de parking en voirie en mutualisant les moyens"
« L’élargissement du Ring va à l’encontre de la logique et transformerait Bruxelles en aspirateur à voitures »
Région bruxelloise "L’élargissement du Ring va à l'encontre de la logique et transformerait Bruxelles en aspirateur à voitures"
Antoinette Spaak : « Charles Michel est parti de très mauvaise façon. C’est un abandon de poste »
Grand entretien Antoinette Spaak : "Charles Michel est parti de très mauvaise façon. C’est un abandon de poste"